Imprimer
Avr
20

FED la 1ère Convention Nationale

Vincennes - 20 Avril 2013

Centre Culturel Georges Pompidou à Vincennes

 


 

 

Je compte sur votre mobilisation pour notre premier grand rendez-vous militant !
A bientôt, fidèlement,

Jean-Christophe LAGARDE
Président de la FED
Secrétaire général de l'UDI
Porte-parole du groupe UDI à l'Assemblée nationale

 ---------------------------------------------------------

Le programme

  • 13h00 : Accueil
  • 13h30 : Mot de bienvenue
  • 13h40 : Présentation de la journée
  • 13h45 : Bilan et perspective de la FED
  • 14h00 : Table ronde "le changement, 11 mois après" avec nos parlementaires et grands élus
  • 15h15 : Le projet de la FED méthodologie de travail
  • 15h30 : Discours de clôture

 > Cliquez ici pour plus d'infos

 

 

Imprimer
Avr
16

Jean-Christophe Lagarde, Génération centriste

"Devenir centriste ? Je crois qu’on l’est, tout simplement. Tout simplement parce qu’il y a heureusement une partie importante de la population, entre un Français sur cinq et un Français sur trois, qui considère qu’une bonne idée est une bonne idée. Qu’elle soit proposée par quelqu’un de gauche ou quelqu’un de droite, ou d’ailleurs. Si c’est une bonne idée, ce n’est pas la peine d’aller la combattre, il faut la mettre en œuvre.

Etre centriste, c’est d’abord une attitude, ensuite ce sont des valeurs : il s’agit de centrer l’organisation de la société sur la personne humaine, pas sur les groupes, pas sur les classes. Quel est l’objectif de la politique aux yeux d’un centriste ? Essayer d’organiser la société pour que chaque personne puisse trouver les moyens à la fois de s’y épanouir et d’y apporter sa pierre. Ça veut dire laisser la liberté aux gens de créer, mais aussi faire en sorte qu’on ne laisse pas sur le bord du chemin ceux qui n’y sont pas parvenus.

Tous les gens du Cercle de la raison sont d’accord a priori ? Peut-être, mais cela ne fait pas en France une majorité. Eh bien notre ambition est d’arriver un jour à les rassembler."

> Cliquez ici pour lire l'article du Nouvel Economiste

 

Imprimer
Nov
25

Notre-Dame-des-Landes : l'UDI "appelle le gouvernement à suspendre" le projet

Jean-Louis Borloo UDI appelle le gouvernement à suspendre le projet de l'aéroport Notre-Dame-des-Landes

L'Union des démocrates indépendants (UDI) de Jean-Louis Borloo appelle dimanche dans un communiqué le gouvernement à "suspendre" le projet de l'aéroport Notre-Dame-des-Landes "après qu'il a enfin compris qu'il fallait engager une concertation."

.../...

Jean-Louis Borloo UDI appelle le gouvernement à suspendre le projet de l'aéroport Notre-Dame-des-Landes

L'Union des démocrates indépendants (UDI) de Jean-Louis Borloo
appelle le gouvernement à "suspendre" le projet de l'aéroport Notre-Dame-des-Landes

Cliquez ici pour lire l'article

 

Imprimer
Nov
24

Pendant que l'UMP se déchire, l'UDI fête ses nouveaux adhérents

Pendant que l'UMP se déchire, l'UDI fête ses nouveaux adhérents - La Croix.om

.../...

Le député Jean-Christophe Lagarde, porte-parole du groupe UDI à l'Assemblée, dit avoir constaté trois motivations dans les nouvelles adhésions: une déception vis-vis de la gauche, une refus du virage à droite de l'UMP et aujourd'hui un écœurement devant le spectacle donné par l'affrontement Copé-Fillon.

.../...

Cliquez ici pour lire l'article

 

Imprimer
Nov
24

"c'est vous qui donnez son sens à l'UDI"

Borloo à ses nouveaux adhérents: "c'est vous qui donnez son sens à l'UDI"

Jean-Louis Borloo, président de l'Union des démocrates et Indépendants (UDI)

Jean-Louis Borloo, président de l'Union des démocrates et Indépendants (UDI) s'est félicité samedi du "sang neuf" apporté à son parti par les nouveaux adhérents de tous bords, y compris l'UMP, qui donne, selon lui, "son sens" à sa démarche politique.

PARIS, 24 nov 2012 (AFP)
L'ancien ministre de l'Ecologie s'est exprimé devant près de 400 nouveaux adhérents réunis à la Mutualité, à Paris, là même où le parti centriste a été officiellement lancé le 21 octobre dernier.
Selon le député Jean-Christophe Lagarde, le parti centriste compterait aujourd'hui 64.000 adhérents. 50.000 provenant des six formations fondatrices auxquels s'ajouteraient 14.000 adhérents depuis le lancement du parti, dont 6.000 depuis dimanche et le début de la crise à l'UMP.
"Il y a un mois dans cette salle même, les 300 premiers fondateurs signaient la création de l'UDI", a rappelé Jean-Louis Borloo en évoquant l'émotion suscitée par la présence de Simone Veil.
"Nous savions à ce moment là que le rassemblement des familles centristes dispersées ne serait qu'une étape. Pour avoir une recomposition politique, il faut un vrai renouvellement et au fond, la réussite, c'est aujourd'hui qu'on la constate", a-t-il lancé à l'adresse des nouveaux adhérents.
"C'est vous qui donnez un sens à l'UDI et êtes les ambassadeurs des dizaines de milliers qui souhaitent s'engager", a-t-il expliqué.
"Nous avions besoin de sang neuf, nous avions besoin d'oxygène et je suis ému et touché par votre acte", a-t-il lancé avant de souhaiter la bienvenue à toutes les catégories d'adhérents, une manière de montrer la diversité des recrutements.
"Nous souhaitons la bienvenue à ceux qui n'ont jamais milité, à ceux qui viennent de familles différentes. Vous étiez orphelins, cette période s'achève, la grande famille est reconstituée", a-t-il lancé.
"Nous souhaitons aussi la bienvenue à ceux qui ont une sensibilité de centre-gauche qui sont déjà déçus et voient qu'il n'y a pas de cap", a-t-il ajouté.
"Nous souhaitons la bienvenue à ceux qui savent que le développement sera évidemment durable et ne croient pas dans l'écologie politique", a-t-il martelé
"Et, sans prosélytisme, nous souhaitons enfin la bienvenue à ceux qui considèrent, comme nous, que le seul parti décomplexé n'est pas la seule réponse", a-t-il ajouté à l'adresse des nouveaux adhérents provenant de l'UMP.
"La France est aujourd'hui coupée entre ceux qui ont peur de l'avenir et souhaitent rétablir des lignes Maginot et ceux qui, au contraire, refusent de nier la modernité des temps. Et cette ligne de fracture partage la majorité actuelle comme l'opposition", a expliqué l'ancien ministre.
Evoquant la tentation de certains à droite d'aller vers le FN, le leader radical a constaté une vraie fracture. Elle "fait de nous un bâtiment d'accueil si cette fracture devait empirer", a-t-il lancé après avoir dénoncé l'erreur, à l'UMP, de "ceux qui ont vendu l'idée que tout se gagnerait dorénavant à la droite de la droite républicaine".
"Tout ce qui se passe aujourd'hui est la suite logique de cette erreur d'interprétation", a-t-il jugé.
pr/aml/jmg

Cliquez ici pour lire l'article sur le site de l'UDI

 

Imprimer
Nov
22

La reconnaissance du vote blanc adoptée par l'Assemblée nationale

La reconnaissance du vote blanc France Info

Les députés ont adopté ce jeudi à l'unanimité la proposition de loi centriste prévoyant la reconnaissance du vote blanc aux élections, une mesure approuvée à l'unanimité des députés présents.

Cliquez ici pour lire l'article

 

Imprimer
Nov
21

L'UDI de Borloo regarde avec un oeil gourmand l'UMP de Copé

L'UDI de Borloo regarde avec un oeil gourmand l'UMP de Copé

Alors que l'UMP est en train de se déchirer, l'UDI veut montrer qu'elle est au travail, histoire d'attirer à elle quelques membres du premier parti de la droite, lassés des guerres intestines.

Jean-Louis Borloo veut accueillir les Français qui ne se reconnaissent pas dans l'opposition actuelle. Et les cadres UMP?

Cliquez ici pour lire l'article et voir la vidéo

 

Le site de l'Assemblée nationale Assemblée nationale