Imprimer
Déc
13

Lutte contre le terrorisme : l'état d'urgence prorogé une nouvelle fois

Compte tenu de la persistance de la menace terroriste, le Gouvernement a soumis au Parlement, en procédure accélérée, un nouveau projet de loi prorogeant l’application de la loi n55-385 du 3 avril 1955 relative à l’état d’urgence. Je suis intervenu comme porte-parole de mon groupe pour soutenir le maintien de l'état d'urgence.

2016 12 13 Pjt5eProrogationEtat urgence redim

Lire le compte rendu des débats de l'Assemblée nationale

Voir la vidéo des débats

Imprimer
Oct
12

17 octobre : Journée mondiale du refus de la misère

« Là où des hommes sont condamnés à vivre dans la misère,
les droits de l’homme sont violés. S’unir pour les faire respecter est un devoir sacré. » (Refuser la misère)

Cette proclamation, inscrite sur la dalle du Trocadéro à Paris, à l'initiative du fondateur de l'association ATD Quart Monde, le père Joseph Wrezinski demeure un message de première importance, dans une société comme la nôtre. C'est par ce rappel que j'ai souhaité démarré mon intervention à l'Assemblée nationale ce mercredi après-midi, et rappeler toute l'actualité de la Journée mondiale du refus de la misère, ce lundi 17 octobre.

2016 10 12QAG FR Hemicycle QuestionJourneeMondialeMisere  2016 10 12 ReponseMmeNeuville Ministre A FR

J'ai tenu aussi à évoquer l'appel émouvant de Mme Geneviève Anthonioz-de Gaulle en 1997, dans l'hémicycle, pour interpeller la représentation nationale.

Sur un sujet qui devrait rassembler l'ensemble des parlementaires, je n'aurais pas imaginer que cela puisse devenir le prétexte à une polémique stérile. Ma question n'était pas agressive et je suis réellement déçu du ton employé par Mme Neuville, Secrétaire d'Etat en charge des personnes handicapées et de la lutte contre l'exclusion dans sa réponse : elle n'est vraiment pas à la hauteur de l'enjeu de ce qui reste un vrai problème de société.

Voir la vidéo 

Imprimer
Mar
29

Projet d'autoroute A 45 : le financement en questions

Panneau A45Ce mardi 29 mars, une séance de questions au Gouvernement consacrée au financement des infrastructures de transport était inscrite à l'ordre du jour des travaux de l'Assemblée nationale. Avec mon collègue forézien, Paul SALEN, nous n'avons pas manqué interroger le Secrétaire d'Etat chargé des transports, Alain VIDALIES sur l'avancée du dossier. En réponse, ce dernier a confirmé que le dossier suivait son cours (voir ci-après les deux extraits du débat):

FR Question

Extrait du compte-rendu intégral des débats - Assemblée nationale

M. le président. Nous en revenons aux questions du groupe de l’Union des démocrates et indépendants. La parole est à M. François Rochebloine.
M. François Rochebloine. Monsieur le secrétaire d’État, le groupe de l’UDI se réjouit de l’organisation de cette séance de questions orales consacrée au financement des infrastructures de notre pays, dans le contexte budgétaire présent, dont on sait qu’il va entraîner, pour l’État et les collectivités territoriales, des arbitrages pour le moins compliqués. Comme mon collègue Paul Salen, député de la Loire, qui vous interrogera dans quelques instants, je voudrais, monsieur le secrétaire d’État, vous interroger sur le dossier relatif au projet d’autoroute A45 destiné à relier Lyon à Saint-Étienne – un projet attendu de très longue date.

Imprimer
Juil
15

Prendre la mesure de l'ampleur de la crise agricole et agir ! Ma question au 1er Ministre

Agriculture1

Extrait du Compte rendu intégral des débats de l'Assemblée nationale
Session extraordinaire de 2014-2015 - 1ère séance du mercredi 15 juillet 2015 - voir la vidéo (Lien site Assemblée nationale)

Questions au Gouvernement : Situation du monde agricole

M. le président. La parole est à M. François Rochebloine, pour le groupe de l’Union des démocrates et indépendants.

M. François Rochebloine. Ma question, monsieur le président, s’adresse à M. le Premier ministre, et non pas à M. Le Guen. (« Très bien ! sur plusieurs bancs du groupe de l’Union des démocrates et indépendants et du groupe Les Républicains.)
Depuis plusieurs semaines, le groupe de l’Union des démocrates et indépendants n’a cessé de vous interpeller sur la crise sans précédent que traversent nos agricultures. (Applaudissements sur les bancs du groupe de l’Union des démocrates et indépendants et du groupe Les Républicains.)
M. Philippe Meunier. Ils n’en ont rien à faire !
M. François Rochebloine. Cette crise touche à la fois les producteurs de viande bovine et de porc mais aussi de lait. Alors que les coûts de production ne cessent d’augmenter, les pressions que la grande distribution exerce sur les prix sont devenues insoutenables pour nos éleveurs.
M. Nicolas Bays. La faute à qui ?
M. François Rochebloine. Plus qu’un enjeu économique, la crise de l’élevage représente aujourd’hui un enjeu social de grande ampleur pour notre pays. Les revenus agricoles ne cessent de chuter, plongeant des milliers d’agriculteurs dans une détresse professionnelle et personnelle. Les réponses apportées par M. le ministre Le Guen sont méprisantes. Entendez le désespoir de nos agricultures !

Imprimer
Jui
10

Quelle reconnaissance pour les anciens combattants ?

Voici quelques semaines, un grand hebdomadaire a consacré un article aux travaux de la Cour des Comptes sur le budget de l'état  la mission "anciens combattants et victimes de guerre" en titrant "Qui veut l'argent des anciens combattants ?".

2015 03LePoint acvg  

Depuis ma première élection à l'Assemblée nationale, j'ai toujours suivi de près la politique conduite par les différents gouvernements en faveur de la mémoire combattante et la défense de la cause des anciens combattants.

J'ai pu demander au Gouvernement, lors de la séance des questions d'actualité du mercredi 10 juin, une prise de position claire sur ce sujet important puisque ce sont environ 3 millions de personnes qui relèvent de l'Office national des anciens combattants (ONAC).

Imprimer
Jui
08

Un statut pour les sportifs de haut niveau

Ce lundi 8 juin, en séance de nuit, j'ai participé au débat de la 1ère lecture sur la proposition de loi visant à protéger les sportifs de haut niveau et professionnels et à sécuriser leur situation juridique et sociale. Au nom de mon groupe, l'UDI, j'ai tenu à rappeller que le sport véhicule des valeurs à partir desquelles nous trouvons l'essence même du pacte républicain. Mais face à la mondialisation que nous connaissons, il est nécessaire de ne pas perdre de vue les enjeux éthiques de la gouvernance du sport, comme les affaires de corruption qui touchent la FIFA en témoignent.

FR Tribune1 1

Imprimer
Jui
02

Projet de loi "Dialogue social" : encore une occasion manquée !

AssNale drapeaux Des réponses inadaptées face à la crise et au chômage

M. François Rochebloine. Madame la présidente, monsieur le ministre, mes chers collègues, l’article 1er de ce projet de loi visant à renforcer le dialogue social et prétendant assurer une représentation salariale universelle par la création de commissions régionales paritaires composées de salariés et d’employeurs issus de très petites entreprises prend le parti d’alourdir encore notre système institutionnel dans le domaine social. Le seuil retenu montre que l’on considère des entreprises de tailles si diverses que l’on peut s’interroger sur la pertinence d’une démarche qui prétend tout à la fois simplifier et combler une lacune supposée en matière de dialogue entre salariés et employeurs.
Je pourrais, comme nombre de mes collègues, être sensible à la référence introduite par les rapporteurs au Préambule de la Constitution du 27 octobre 1946, rédigé au lendemain de la Libération, qui énonce des principes politiques s’inspirant du programme défini par le Conseil national de la Résistance. Toutefois, dans le contexte économique et social actuel, n’y aurait-il pas lieu de chercher d’autres réponses aux questions que nos concitoyens se posent, alors que notre pays est en panne au plan économique et que nous sommes confrontés depuis longtemps à un chômage de masse ?

Imprimer
Oct
15

Lutte contre la précarité et l'exclusion : un sujet qui doit rassembler

Profitant de la séance des questions d'actualité, ce 15 octobre et à la veille de la Journée mondiale du refus de la misère, j'ai souhaité alerter le Gouvernement sur le développement de la précarité et de l'exclusion sociale. Cette question non polémique sur un sujet grave, visait à rappeler la situation préoccupante que vivent de nombreux Français alors que la crise économique et sociale s'aggrave. c’est Mme Ségolène Neuville, Secrétaire d'État chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l'exclusion, auprès de la ministre des Affaires Sociales qui a répondu pour décrire dans ses grandes lignes le plan gouvernemental pluriannuel de lutte contre la pauvreté.

FR 1    Secret Etat

Imprimer
Mai
22

Projet de loi relatif à l’enseignement supérieur et à la recherche

Séance du mercredi 22 mai 2013 : Enseignement supérieur et recherche.

Suite de la discussion d’un projet de loi relatif à l’enseignement supérieur et à la recherche.

 

Imprimer
Fév
03

Ouverture du mariage aux couples de personnes de même sexe

 

Je suis intervenu à plusieurs reprises en séance publique à l'Assemblée nationale dans le cadre du débat sur le projet de loi : ouverture du mariage aux couples de personnes de même sexe.

Chacun connait ma position, elle n'a pas changé.

Je vous invite à lire mes articles :

- Mariage et adoption aux couples de même sexe

- Le président de la République doit montrer sa volonté de rassembler

- Le mariage homosexuel et l’adoption

 

Le site de l'Assemblée nationale Assemblée nationale