Imprimer
Fév
15

Question d'actualité sur les difficultés des agriculteurs

2017 02 15QAG FR Situationagriculture 1 2017 02 15QAG FR Situationagriculture 2 

2017 02 15QAG FR Situationagriculture Vallini3

A l'occasion de cette dernière séance des questions d'actualité au Gouvernement de la législature et à quelques jours du salon de l'agriculture, j'ai tenu à intervenir pour rappeler la situation particulièrement difficile des agriculteurs. En l'absence du ministre de l'agriculture, c'est M. André Vallini qui a donné lecture d'une réponse peu convaincante. En effet, la liste des mesures prises au cours du quinquennat écoulé, n'ont jamais pu enrailler la crise profonde que la plupart des secteurs agricoles ont eu à subir. A l'approche de l'élection présidentielle, le monde agricole ne peut pas se contenter de belles paroles. Je souhaite que les dossiers agricoles soient réellement pris en compte par la prochaine majorité parlementaire.

Pour voir l'extrait vidéo de la séance des questions au Gouvernement

 

Imprimer
Oct
14

Pour un partenariat transatlantique respectueux de nos intérêts et de nos principes

2015 10 13 QAG PartenariatTransatlantique redim

J'ai tenu à intervenir lors de la séance des questions d'actualité au Gouvernement sur le projet de partenariat transatlantique de commerce et d'investissement en cours de négociation entre l'Union européenne et les Etats-Unis.

voir mon intervention

Imprimer
Sep
07

François ROCHEBLOINE exprime son désaccord avec la politique du Gouvernement à l'égard du conflit syrien et de la Turquie

 Kurdistan

 
Communiqué de M. François ROCHEBLOINE, Député UDI de la Loire,
Membre de la Commission des Affaires Etrangères
 
 
François ROCHEBLOINE a tenu à intervenir par question écrite, ce jour, auprès du ministre des affaires étrangères et du développement international, Laurent FABIUS, concernant l’attitude de la Turquie à l’égard de la minorité Kurde.
L'ouverture des bases aériennes turques aux avions américains, s’est malheureusement accompagnée en Turquie officiellement d’actions « antiterroristes » à grandes échelles et dont nous savons qu’elles ont été très ciblées à la fois contre des soutiens à Daech mais aussi contre des membres de l’opposition interne au régime d’Ankara, et en premier lieu le mouvement Kurde.
La volte-face récente de la Turquie à l’égard de Daech ne s’explique que par des considérations liées à la volonté d’annihiler la revendication kurde. Et nombre d’observateurs doutent d’ailleurs, du fait de son engagement militaire tardif et limité, de la volonté réelle de la Turquie de combattre l’Etat Islamique.
Face au silence de la France sur ce conflit, et les risques importants de déstabilisation que peut générer la politique du Président Erdoğan, il est indispensable que le Ministre des Affaires étrangères s’explique et précise la position de notre pays.
Imprimer
Avr
07

Chrétiens d'Orient persécutés : devoir d'intervention

2015 04 07 QG AN FR chretiens Orient2 redimLors de la séance des questions d'actualité au Gouvernement

M. François Rochebloine. Monsieur le ministre des affaires étrangères, comme cela a été rappelé, 147 personnes, dont 142 étudiants, en majorité chrétiens, ont été massacrés jeudi dernier à Garissa, au Kenya, dans une université. Nous exprimons ici notre émotion et nous condamnons ces attaques ciblées.
Hier, le pape François a livré un message à la communauté internationale, déclarant que les chrétiens sont nos martyrs d’aujourd’hui, plus nombreux qu’au premier siècle de la chrétienté. Devant cette furie djihadiste, devant la brutalité insensée du massacre au Kenya, le silence complice de la communauté internationale doit cesser.

Imprimer
Jui
04

Question orale sans débat : Les conditions de formation des ostéopathes

M. François Rochebloine attire l'attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur les conditions de formation des ostéopathes. L'ostéopathie a été reconnue par la loi du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé. Elle enregistre depuis un très fort engouement depuis de nombreuses années pour ses vertus thérapeutiques, et les professionnels qui l'exercent bénéficient globalement d'une réelle confiance de la part de nos concitoyens. Cependant, face à l'augmentation importante du nombre d'établissements de formation agréés dans notre pays et au fait que l'on relève de réelles différences de niveau entre eux, il semble nécessaire de veiller à favoriser le relèvement des formations dispensées, de manière à enrayer le risque d'érosion de la compétence moyenne des ostéopathes. Une formation pédagogique exigeante est donc indispensable et un contrôle sérieux des enseignements de la part de l'État s'impose. Aussi, il lui demande de bien vouloir lui indiquer les dispositions que le Gouvernement entend prendre sur le plan réglementaire pour sécuriser la qualité des soins.

Cliquez ici pour lire la question (et voir si une réponse a été apportée) sur le site de l'Assemblée nationale

 

Imprimer
Jui
04

Question écrite : Le développement via internet du commerce des animaux domestiques

M. François Rochebloine attire l'attention de M. le ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt sur le développement via internet du commerce des animaux domestiques. Si la législation en vigueur semble pourtant assez complète et en capacité de limiter les risques de dérives, il relève cependant que l'obligation de mentionner un certain nombre d'informations pour toutes offres de cessions de chiens ou de chats n'est malheureusement pas toujours respectée. Aussi, il lui demande de bien vouloir lui indiquer si le Gouvernement entend renforcer davantage les contrôles des activités de commerce et d'élevage des animaux domestiques, et en premier lieu pour les chiens ou les chats, qui ne peuvent être assimilés à de simples objets.

Cliquez ici pour lire la question (et voir si une réponse a été apportée) sur le site de l'Assemblée nationale

 

Imprimer
Jui
04

Question écrite : la reconnaissance et l'indemnisation des victimes des essais nucléaires français

M. François Rochebloine attire l'attention de M. le ministre de la défense sur l'application de la loi n° 2010-2 du 5 janvier 2010 relative à la reconnaissance et à l'indemnisation des victimes des essais nucléaires français. Considérant que l'article 4 de cette loi, complété par l'article 7 du décret d'application n° 2010-653 du 11 juin 2010, introduit des restrictions à la reconnaissance de la notion de présomption de causalité entre la présence chez un individu d'une maladie radio-induite et son exposition à des rayonnements ionisants dus aux essais nucléaires. Par ailleurs, le comité d'indemnisation des victimes des essais nucléaires (CIVEN) a eu recours aux valeurs dosimétriques, afin de définir la nature de l'exposition. Or, selon les associations de vétérans, il s'avère que 80 % des personnels déployés ne disposaient pas de dosimètres et que, de surcroît, ces derniers n'étaient pas aussi efficaces que les compteurs Geiger pour mesurer la contamination. À ce jour, très peu de dossiers ont reçu un avis favorable de la commission ouvrant droit à indemnisation. Au 28 septembre 2012, sur les 772 demandes d'indemnisation enregistrées et sur les 602 dossiers examinés, seules 7 indemnisations avaient été accordées. Le décret n° 2012-604 du 30 avril 2012 a permis d'élargir la liste des maladies radio-induites et des zones éligibles à indemnisation mais ne remet pas en cause la méthodologie du traitement des demandes de réparation. C'est pourquoi il lui demande de bien vouloir lui indiquer les mesures envisagées afin de rendre le dispositif d'indemnisation des victimes des essais nucléaires beaucoup plus efficace. En effet, 10 millions d'euros ayant été attribués au fonds d'indemnisation, il est très regrettable que le CIVEN rejette autant de dossiers.

Cliquez ici pour lire la question (et voir si une réponse a été apportée) sur le site de l'Assemblée nationale

 

Le site de l'Assemblée nationale Assemblée nationale