A la une

Imprimer
Déc
31

Notre pays et notre territoire ont un avenir industriel !

CLESID Jean LAFFITTE François Rochebloine visite entreprise

La société CLESID LORBER a vu le jour à la fin de l'année 2012 à Saint-Chamond sur l'ex-site GIAT industries.

Installée dans les anciens locaux de CLECIM, rue Sibert, cette jeune entreprise évoque pour beaucoup le savoir-faire Saint-Chamonais dans le domaine de la conception d'équipements sidérurgiques.

CLESID Jean LAFFITTE François Rochebloine visite entreprise

 

 

 

François ROCHEBLOINE a été heureux de répondre à l'invitation de M. Jean LAFFITTE qui a travaillé de nombreuses années au sein des équipes de CLECIM et qui, aujourd'hui relance une activité d'ingeniérie.

Bon vent à cette entreprise et à ses dirigeants qui relèvent ainsi le défi de la réindustrialisation.

Oui notre pays et notre territoire ont un avenir industriel !


 

Imprimer
Nov
24

Nouveau commissariat : François Rochebloine réagit

Le commissariat de police de Saint-Chamond sera reconstruit François ROCHEBLOINE

 

 

Suite à la parution, vendredi, de l’article sur la construction du nouveau commissariat de police, François Rochebloine, le député de la 3e circonscription, a tenu à réagir face aux propos de l’adjoint à la sécurité, Raymond Vacher.


« Il est faux de prétendre que le doute planait encore sur l’implantation du futur commissariat à Saint-Chamond.

Imprimer
Jui
18

A votre service !

Au lendemain du second tour des élections législatives nous exprimons tous nos remerciements aux électrices et aux électeurs de la 3ème circonscription qui nous ont fait confiance.

François ROCHEBLOINE  Laurence BUSSIERE

Pour le mandat qui démarre, nous nous sommes engagés à être disponible et proche des habitants de la circonscription, plus que jamais nous serons à votre service et au service de l’intérêt général !


Bien cordialement,

François ROCHEBLOINE

Laurence BUSSIERE

 

Une impérieuse nécessité, la lutte contre les déficits !

Le redressement des comptes publics est en cours mais il ne pourra venir que de réformes ambitieuses et pérennes.  Ces trente dernières années, trop souvent, nous avons fait les choix de la facilité, travailler toujours moins, déresponsabiliser toujours plus, excuser toujours tout, dépenser toujours davantage.

Augmenter les impôts n’est pas la solution, pas plus que de recourir à l’endettement car très rapidement c’est la France qui va s’appauvrir. Nous n’avons plus le droit de laisser à notre jeunesse la facture de notre laisser-aller.